Nos experts ont la parole

Intercepter : laisser une chance à la croissance

Pr Alain Lautrou

En Orthopédie dentofaciale, le traitement précoce adhère à un concept d’orthodontie médicale qui prévient plus qu’elle ne guérit, qui traite plus la cause que les symptômes.


Cette orthodontie n’est pas mineure, elle impose des prérequis aux praticiens et utilise des moyens simples pour une action efficiente dans un contexte dynamique de croissance de l’enfant.

Expérience clinique et bon sens s’allient bien souvent pour trouver des solutions simples à un problème qui risque de s’aggraver et dont la solution se complique avec le temps.


Traitements ultrapréservateurs des dyschromies chez l’enfant et l’adolescent.

Dr Jean Pierre Attal

Les demandes esthétiques liées à des dyschromies chez l’enfant et l’adolescent sont essentiellement liées à des pathologies (trauma, MIH, fluorose, lésions blanches initiales, dent dépulpée, amélogénèse ou dentinogénèse imparfaite…etc).

Les thérapeutiques ultrapréservatrices (éclaircissement, érosion/infiltration, micro abrasion contrôlée, stratification de composite) qui permettent de répondre à ces demandes sont utilisées soit seules soit associées les unes aux autres. 

Après un point sur la réglementation européenne, nous montrerons comment mettre en oeuvre ces traitements en insistant sur leur pronostic qui dépend de l’étiologie et de l’analyse des propriétés optiques initiales de la dyschromie (photographies, polariseur, teintes, mesures spectrophotométriques…).